La musique bâloise du XVIe siècle


Photo: Musée de la musique, Bâle

Pour les bourgeois de Bâle, la Renaissance était aussi une période de musique. La musique était (et est) une partie essentielle de la vie culturelle. Ils chantaient des chansons parisiennes, jouaient des chansons polonaises au luth ou collectionnaient des instruments de musique. L’exposition présente des instruments de musique et des manuscrits uniques de la vie musicale de la Renaissance dans cette ville d’humanistes, d’éditeurs et de savants. L’exposition est organisée en collaboration avec la Schola Cantorum Basiliensis, le Département de musicologie de l’Université de Bâle et la Bibliothèque universitaire de Bâle.

 

 

 

Andreas Christen


Andreas Christen (1936-2006). Photo: Musée Rappaz, Bâle

Andreas Christen (1936-2006) était un designer et un artiste. En tant que designer, il a créé des objets pour l’usage quotidien, qui ont été produits en grande série et pendant de nombreuses années. Dans son travail artistique, la distinction entre l’œuvre et l’objet utilisable est une condition préalable. Les objets se déploient dans l’espace, qu’ils accentuent et mesurent. Les objets humains représentent les réalisations culturelles dans lesquelles nous vivons et revendiquent en même temps l’espace de vie. Son art figuratif prend tout son sens dans le petit mais spécial musée Rappaz.

Les origines de la Suisse


Altdorf, Guillaume Tell. Photo: TES.

L’exposition explique les conditions qui ont vu naître l’ancienne Confédération au Moyen Âge, les rapports entre le roi, l’Église, la noblesse et les paysans, la diffusion de la culture écrite et le commerce et la mobilité, l’union entre les habitants des vallées autour du lac des Quatre-Cantons, sur leurs alliances avec plusieurs villes et sur la création de la Landsgemeinde. Dans l’exposition les Alpes jouent un rôle essentiel. Un impressionnant massif montagneux embrasse tous les étages du musée. Le « Schwarze Stube s’agit d’une ancienne grande maison en bois datant de 1311 typique pour la vallée de Schwytz. roi, l’Église, la noblesse et les paysans ? La partie conclusive de l’exposition est consacrée à Guillaume Tell, à Arnold von Winkelried et au serment du Grütli. Les images et les livres expliquent quand et comment sont nées les légendes liées à la fondation de la Confédération.