Les religieuses du Moyen Âge


Affiche: Landesmuseum Zurich

Les religieuses du Moyen Âge étaient bien plus que des femmes vivant dans l’ascétisme, pour qui seul existait le monde protégé par l’enceinte du couvent. Le cloître offrait aux femmes des possibilités qu’elles n’avaient guère ailleurs: une instruction poussée, la sécurité existentielle, l’opportunité de se soustraire aux normes familiales. À partir de différentes personnalités, l’exposition (Nonnen. Starke Frauen im Mittelalter) montre à quel point les religieuses menaient des vies variées.

La maison moderne après 1945


Affiche: Museum Kleines Klingental Basel

C’est surtout dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale que le rêve d’avoir sa propre maison s’est réalisé pour beaucoup de gens suisses. La majorité des maisons privées de l’époque étaient simples et standard, mais il existe des exemples qui témoignent des exigences élevées de la conception architecturale. Les architectes ont été créatifs et ont souvent trouvé des solutions uniques. L’exposition (Modern Living. Einfamilienhäuser in Basel und Umgebung 1945–1975) retrace l’importance culturelle, historique et architecturale de la maison individuelle après 1945.

La chaussure pour homme de Bally depuis 1851


Chaussure''Spectator''. Photo: Bild Bally Schuhfabriken AG

En 1851, Carl Franz Bally (1821-1899) a fondé la société Bally à Schönenwerd. Vers 1900, l’entreprise est devenue la plus grande entreprise de chaussures du monde. Environ 3 500 employés produisaient environ 7 000 paires de chaussures par jour. L’exposition (Bally Monsieur – der Herrenschuh seit 1851) montre à quoi ressemblait la chaussure pour homme à cette époque et examine l’évolution de la chaussure pour homme de 1851 à nos jours. Le nom Bally était synonyme de luxe, de dandy et de succès et ce nom a toujours un statut culte dans le monde entier, bien que la famille ait transmis la société en 1976. Aujourd’hui, Bally est la propriété d’une société allemande.