L’homme sur la lune.


Affiche de l'exposition. Photo: Kunsthaus Zurich. Craft.

2019 marque le 50e anniversaire du premier pas de l’homme sur la lune. L’exposition retrace l’histoire du regard posé par les artistes sur la lune, du romantisme à nos jours. Elle comprend une dizaine de chapitres qui abordent des thèmes comme la topographie lunaire, le clair de lune, l’ombre lunaire, les maladies lunatiques, le vol parabolique et les dispositifs médiatiques.

L’art des Grisons avant la Réforme


Des profondeurs du temps. L'art dans les Grisons avant 1530. © Photo: Florio Puenter.

A l’occasion de son centenaire, le musée se concentre sur l’art des Grisons avant la Réforme (1530). L’exposition se consacre également à l’histoire de la Villa Planta, siège du musée depuis 1919. Les objets historiques ne sont pas montrés eux-mêmes, mais sur la base de photographies de l’artiste Florio Puenter. L’exposition présente des œuvres de différents domaines artistiques et culturels qui témoignent de la richesse artistique des Grisons, notamment des découvertes archéologiques du Calancatal, les statues en marbre du monastère Saint-Jean de Müstair, les reliquaires de la Maison du Trésor de la Cathédrale de Coire et les fresques gothiques de Waltensburg. Dans l’exposition, ils sont reproduits en grandeur nature au moyen de photographies en noir et blanc, ce qui souligne la qualité esthétique des objets sélectionnés.

 

 

 

Daumier et Pettibon à Winterthour


Honoré Daumier (1808 – 1879), Un parracide,1850. Kunstmuseum Winterthur. Photo: Roland Schmidt.

Deux créateurs des dessins les plus pénétrants et les plus critiques de l’histoire de l’art se réunissent pour la première fois dans une exposition : Honoré Daumier (1808 – 1879) et Raymond Pettibon (1957). Dans leur œuvre, les deux commentent avec une acuité satirique les événements de leur époque respective. Les œuvres des deux artistes se concentrent sur la politique et la société, le quotidien et l’actualité. Cette exposition montre les similitudes entre ces artistes d’époques différentes. C’est une expérience enrichissante, car chacun d’eux a aiguisé le regard l’un pour l’autre, créant ainsi un dialogue très actuel entre le XIXe siècle et le présent.