Allschwil. Photo/foto: TES.

La commune d’Allschwil

La commune d’Allschwil, dans le canton de Bâle-Campagne (Basel-Landschaft), a une histoire qui remonte à l’âge de pierre, de bronze et romain, lorsque la région était habitée par la tribu celtique des Rauracen.

En 1033, le village fut mentionné pour la première fois dans un document sous le nom d’Almswilre. A l’époque franque, elle appartenait au duché d’Alsace, puis au XIe siècle, elle tomba sous la domination de Birseck et de la Principauté-évêque de Bâle.

Pendant la Réforme, la ville a signé en 1525 un traité de défense (Schirmvogtei) avec la ville de Bâle, mais est restée sous la domination de la Principauté-évêque.

Bien que la Confédération (Eidgenossenschaft) n’ait pas été un champ de bataille important pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), à l’exception des Grisons (lors de la tourmente grisonne de 1618-1639), Allschwil fut pillée par les troupes suédoises en 1634.

Dans la période française (1798-1813), Allschwil tomba comme territoire de l’évêché-prince d’abord sous la République rauracienne (1792), le département du Mont-Terrible (1793-1800) et ensuite sous le département du Haut-Rhin (1800-1813).

Allschwil, comme l’ensemble du Birseck, est rattaché au canton de Bâle en 1815. Depuis 1833, la ville fait partie du canton de Bâle-Campagne.