The Danish flag. Photo/foto: wikipedia

Cent ans de relations diplomatiques Suisse-Danemark

La Suisse et le Danemark entretiennent des relations diplomatiques officielles depuis 1920.

Lors des cent ans de relations diplomatiques entre la Suisse et le Danemark le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), en visite officielle à Copenhague, a notamment déclaré :

« Les deux pays défendent souvent des intérêts communs au niveau multilatéral et attachent une grande importance à des thèmes comme la démocratie, les droits de l’homme, le droit international humanitaire et la coopération au développement.

Leurs échanges bilatéraux aussi sont étroits et diversifiés, surtout dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation. La Suisse et le Danemark sont unis par de multiples liens, partagent de nombreuses valeurs fondamentales et peuvent ainsi atteindre des objectifs communs sur la scène internationale ».

On l’aura compris : ce qui rapproche aussi la Suisse et le Danemark est le strict respect des conventions (pacta sunt servanda), les deux pays réfutant les projets d’une ambition démesurée.

En revanche, leur histoire ne présente que peu de points communs. Comme l’a écrit Shakespeare dans « Hamlet », le Danemark est l’une des plus anciennes monarchies européennes. Pour autant que l’on sache, les Vikings n’ont jamais pénétré sur le territoire suisse.

Le Danemark n’a pas fait partie des empires romain, mérovingien et carolingien, burgonde ou du Saint-Empire romain germanique. L’aristocratie danoise joua un rôle politique et économique dominant jusqu’à la fin du XIXème siècle.

Le Groenland appartient au royaume du Danemark. Il est cependant doté d’une autonomie politique depuis 1979, renforcée en 2009 par l’attribution de nombreuses compétences exclusives, ce qui lui permet de bénéficier d’une plus ample marge de manœuvre sur l’échiquier international. La plus grande île du monde est depuis 1985, date de son retrait du marché commun, associée à l’Union européenne en tant que pays et territoire d’outre-mer.

Bordé par la mer Baltique, le Cattégatet le Skagerrak (passages maritimes) ainsi que la mer du Nord,  le Danemark est situé au nord de l’Allemagne.

L’Etat allemand de Schleswig-Holstein constitue l’unique frontière terrestre avec le Danemark. L’insularité de sa géographie n’a pas pour autant fragmenté l’unité du Danemark : elle l’a même enrichie d’une diversité naturelle et culturelle. Le pays est membre de l’Union européenne

L’explorateur suisse Alfred de Quervain (1879-1927) traversa le Groenland en 1912 pour effectuer des recherches sur les glaciers et le climat.

Les données météorologiques et glaciologiques relevées par Alfred de Quervain au cours des sept semaines d’expédition furent très précieuses pour la science et sont aujourd’hui encore utiles aux scientifiques.

La Suisse effectue toujours des études sur les glaciers du Groenland qui apportent une contribution essentielle à la recherche sur le réchauffement climatique.

Pour représenter ses intérêts commerciaux, la Suisse ouvrit à Copenhague en 1887, un consulat honoraire transformé en 1921 en consulat général et en 1945 le consulat général devient légation, élevée au rang d’ambassade suisse en 1957.

En 1918, le chargé d’affaires danois entra en fonction à Berne et en 1920, il fut accrédité en tant que ministre plénipotentiaire.

En résumé, cent ans plus tard, la Suisse et le Danemark entretiennent toujours d’excellentes relations : interviennent des échanges réguliers sur les défis et les intérêts communs en matière de formation professionnelle.

Dans le domaine de la recherche climatique au Groenland, des universités suisses et danoises ont instauré une excellente coopération portant sur le long terme.

Même les drapeaux nationaux se ressemblent.

Rédaction et révision: Marianne Wyss, écrivain public et traductrice.