L’exposition examine l’histoire et les thèmes de la collection Im Obersteg dans son contexte plus large. L’exposition s’intéresse à la réception des premières œuvres de Marc Chagall à Bâle, à la découverte de Chaïm Soutine à Paris, aux dernières années difficiles d’Alexej von Jawlensky pendant la Seconde Guerre mondiale et à l’acquisition et la vente d’œuvres de Picasso. Karl Im Obersteg (1883-1969) était un collectionneur privé d’art, un diplomate et un entrepreneur. Les prêts sélectionnés mettront en valeur les thèmes clés de la collection. Le tableau monumental de Picasso Arlequin assis (1923), par exemple, qui a été la pièce de résistance de la collection Im Obersteg pendant de nombreuses années, a été vendu par l’héritier du propriétaire pour payer les droits de succession en 1969. Cette œuvre est présentée aux côtés de sa jumelle, l’Arlequin assis bâlois de Picasso (1923). C’est la première fois en cinquante ans que l’Arlequin est de retour à Bâle.