Du XVe au XVIIe siècle, les artistes intègrent l’écriture à leurs œuvres d’une manière toute particulière. Fascinés par la forme des lettres, ils conçoivent avec art des alphabets dont les lettres sont formées par des corps d’hommes et d’animaux. Des dialogues, explications et titres sous forme de banderoles rendent les images vivantes et facilitent la compréhension de l’observateur. Cela est vrai pour les portraits, les scènes bibliques mais aussi les représentations d’événements historiques. L’exposition met en lumière les multiples interactions entre écriture et image au moyen d’œuvres remarquables provenant du Kupferstichkabinett.