Alors que l’exposition Géants et Nains (jusqu’en août 2022) propose de redécouvrir la diversité de taille et de poids des livres (des lilliputiens de 4,5 mm aux géants dépassant le mètre) à travers les siècles, En habits de lumière rend hommage à l’art de la reliure. Sensualité des grains du maroquin, chatoyants reflets des dorures et des dentelles, glorification des propriétaires par leurs marques héraldiques : ce monde de la haute reliure permet de rencontrer tous les sens.

Aux impressionnantes Bibles de la Réforme et Contre-Réforme succèdent leurs les choisis des plus fins bibliophiles de la Renaissance et du Grand Siècle, revêtus de reliures à grands décors dorés et mosaïqués, une splendeur que l’on retrouve sur les ouvrages reliés pour les papes ou pour les rois, reines et princes de la maison de France sous Louis XIV et Louis XV. Un hommage est rendu par ailleurs aux productions des relieurs français du XIXe siècle. L’exposition se referme sur quelques fleurons de la reliure moderne et contemporaine, des décors « parlants » de la Belle Epoque aux compositions non figuratives.