Period II newsletter

Donatyre, 11th century. Photo: TES.

(English) Romanesque Art

La Suisse du XIe au XIIIe siècle, à peu près à l’époque de l’art roman, n’est pas une unité politique.

Diverses dynasties (dont Habsbourg, Kybourg, Zähringen, Savoie, Souabe), de petits souverains locaux, l’empereur allemand et de puissants abbés et évêques (Genève, Sion, Lausanne, Coire, Bâle (et Constance)) gouvernaient des régions plus ou moins grandes.

Ces régions se trouvaient à la lisière des grands centres de l’art roman: la Lombardie, qui a inspiré le style roman dans les Grisons, à Zurich, au Tessin et en Suisse orientale, Schaffhouse, Bâle et la Suisse du Nord, principalement orientée vers l’Allemagne du Sud, Lausanne, Sion et Genève, s’est concentrée sur la Bourgogne, en particulier l’Abbaye de Cluny, et l’Auvergne.

L’art roman présente une grande diversité régionale, en plus de quelques caractéristiques générales.

Ce qui rend la Suisse si particulière et intéressante pour l’art roman, c’est la diversité des styles régionaux, que l’on peut observer dans un espace relativement restreint.

Les zones montagneuses inaccessibles des Grisons ont également été une bénédiction pour la préservation de l’art (pré) roman, par exemple à Müstair, Zillis et Mistail.

Dans les grandes villes, la plupart des bâtiments romans d’origine ont été remplacés ou adaptés aux styles plus tardifs, notamment gothiques et baroques, bien que les détails romans n’aient jamais complètement disparu, comme à Sion, Zurich, Bâle ou Schaffhouse.

Dans les petites villes comme St Ursanne, Payerne, Romanmôtier ou Donatyre, les églises sont beaucoup moins adaptées aux nouveaux styles, surtout parce qu’elles n’étaient pas assez intéressantes pour les souverains ou les financiers.

Ils existent encore quelques édifices romans séculaires, sans exception des châteaux, par exemple à Maienfeld ou à Habsbourg.

Les édifices ecclésiastiques aux caractéristiques romanes les plus intactes sont surtout visibles dans les Grisons, mais l’art roman est présent dans toutes les régions. (Source : H.-R. Meier, Romanische Schweiz, Würzburg 1996).