Les peintures rupestres de l’expédition Frobenius

L’une des nombreuses questions non encore résolues concernant l’art est celle de ses origines. La découverte, à la fin du XIXe siècle, de peintures remontant au Paléolithique a transformé radicalement l’idée que l’on se faisait de la naissance de l’art.

Il y a une centaine d’années, l’ethnologue allemand Leo Frobenius (1873–1938) s’intéressait surtout à l’art – et plus encore, il était à la recherche de l’essence même de l’être humain.

Dans l’exposition (Art préhistorique – Les peintures rupestres de l’expédition Frobenius)  quelque 120 reproductions de gravures ou de peintures originales sont mises en scène, dont certaines de plusieurs mètres, exécutées par des artistes, ayant participé aux expéditions entre 1913 et les années 1950.

Elle met en lumière de multiples aspects, aussi l’histoire de la réception de l’art préhistorique et de son impact sur l’avant-garde.