Photo: Musée du Léman, Nyon,

Selon deux chroniqueurs du VIe siècle, l’évêque Marius d’Avenches et Grégoire de Tours, une catastrophe aurait frappé le Léman en 563 : provoquée par l’écroulement d’une montagne, une vague gigantesque aurait balayé le lac, du Bouveret jusqu’à Genève, et tout détruit sur son passage.

Cette catastrophe entre alors dans la légende sous le nom de Tauredunum. Au XIXe siècle, géologues, historiens et archéologues alimentent le débat scientifique en cherchant à déterminer si la catastrophe a bien eu lieu, et à comprendre comment et où elle s’est déroulée.

En avril 2010 enfin, deux géologues découvrent une énorme masse de sédiments au fond du lac. Elles y prélèvent de la matière organique qui permet de confirmer et dater le tsunami de 563.

Cette étude dévoile même les traces de quatre autres tsunamis dans le Léman, dont le plus ancien remonte à plus de 3700 ans.

L’exposition fait suite au film « Un tsunami sur le lac Léman » de Laurent Graenicher et au livre « Un tsunami sur le Léman. Tauredunum 563 » de Pierre-Yves Frei et Sandra Marongiu.